Pédagogie alternative : oui, mais ça veux dire quoi ?!

Ces deux mots associés peuvent paraître assez vagues. En tout cas, c’est le sentiment que j’ai eu au début. Une fois que l’on découvre la partie immergée de l’iceberg, on s’aperçoit des trésors cachés !
Alors commençons :
-Pédagogie : cela désigne l’art d’enseigner.
Une personne pédagogue n’est pas forcément un enseignant. Un enseignant n’est pas forcément un pédagogue. Le pédagogue aura de grandes qualités telles que la patience, l’écoute, l’observation. Il fera un véritable travail d’ergonome. Cela signifie qu’il saura s’adapter à la personne à laquelle il s’adresse, à l’environnement dans lequel il évolue. Il sera aussi capable d’utiliser tout ce dont il dispose, même de simples cailloux, pour transmettre un savoir.
-Alternative : désigne le choix entre plusieurs méthodes en l’occurrence, d’enseignement.

Alors si vous vous dites « Ok, mais moi je ne suis pas du tout pédagogue, dans le sens ou je ne suis absolument pas patiente ! », sachez que tout se travaille, même la patience. Pour tout vous dire, je ne l’étais pas non plus. Avec l’expérience et les formations que j’ai pu suivre, je me suis rendu compte que si je ne l’étais pas, c’est parce que je manquais de connaissances dans le domaine. Il suffit de prendre conscience qu’il y a des outils, des astuces, des notions fondamentales à connaître et le travail de patience se fait naturellement.
La méthode d’enseignement que nous connaissons tous est celle-ci :

1 professeur, des chaises et des élèves rassemblés par 20 ou 30 dans une classe accompagnés du professeur qui fait son cours de manière unilatérale. Ce modèle ressemble un peu à cela du point de vue du professeur : « Je parle, je dicte la leçon, vous recopiez. De temps en temps, je vous demande de participer, mais c’est tout. Contentez-vous d’écouter, d’apprendre par cœur et de rejeter sur la feuille de contrôle ce que je vous ai dicté ; pas plus pas moins. »

C’est ce que j’appelle de l’enseignement de masse. Aucune pédagogie, aucune personnalisation de l’apprentissage. Voici une autre phrase qu’un professeur qui enseigne dans ces conditions pourrait dire : « Vous êtes une vingtaine alors tu comprendras, cher élève qui a du mal à suivre, qu’en tant que professeur, même si je le voulais, je ne pourrais pas me pencher sur tes difficultés en classe. »

Quand je fais un « come-back » (retour vers le futuuuur) de ma scolarité, je réalise que je ne me suis jamais sentie à l’aise dans ce mode d’enseignement. Mais attention, ce n’est que mon ressenti ! (et celui de beaucoup d’autres d’ailleurs). Cependant, il y en a qui, au contraire, ont passé une formidable scolarité à l’école publique (hmm, enfin je crois) et qui s’en  sont bien sortis. Toutefois, rares sont ceux qui tirent une pleine jouissance et une satisfaction complète de leurs cursus scolaire « classique ». Dans l’article Les causes de votre réussite ou échecs scolaires, on comprendra mieux pourquoi certaines personnes excellent tout de même dans ce mode d’apprentissage.
Voici une liste non exhaustive des méthodes de pédagogies alternatives :

  • la pédagogie Montessori
  • la pédagogie Freinet
  • la pédagogie Steiner
  • la pédagogie de Charlotte MASON

Elles sont toutes aussi intéressantes les unes que les autres ; mais alors, laquelle choisir ?

 

IMG_1885

 

 

 

 

 

Découvrez-les ici, et faites votre choix ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *