Découvre pourquoi ton enfant ne veut pas travailler

Enfant rêveur? Pas intéressé? Faut toujours le forcer ou le menacer?

J’ai pourtant imprimer tout un programme et acheter des tas de manuels!

C’est lui ou c’est moi le problème? qu’est-ce qui ne va pas ?

Lis un peu ça..

Périodes sensibles de l’enfant : elles vont vous aider à l’instruction !

Connaître les périodes sensibles de votre enfant vous aidera à adapter les activités et travaux que vous lui proposerez.

Les périodes sensibles, qu’est-ce que c’est ?

On entend souvent parler de « rythme de l’enfant » ou encore de « périodes sensibles ». Voici mes explications pour comprendre ce qui se cache derrière ces mots.

Rappelons que, de nature, un enfant aime et ressent le besoin de bouger et de toucher à tout. Puis, lorsqu’il commence à parler, il pose tout un tas de questions sur son environnement. Il est donc naturel, pou lui, d’apprendre.

Depuis sa naissance, l’enfant se développe à son rythme. Succinctement : 

  • Il dort beaucoup.
  • Puis, il commence à s’éveiller.
  • Il observe, réagit aux sons, aux bruits.
  • Il commence à tendre sa main, à attraper des choses.
  • Il se retourne; puis se met assis.
  • Il commence à manger, à goûter de nouvelles saveurs/textures.
  • Il marche, il prononce ses premiers mots.
  • Etc.

Je m’arrête là pour le moment, pour vous poser une question :

Prenez deux enfants nés le même jour, à la même heure : traversent t-ils ces phases d’apprentissage  au même moment ?
Réponse : NON !

AUCUN ENFANT NE DOIT ÊTRE COMPARÉ À UN AUTRE !

De même que deux enfants du même âge ne marchent pas forcément en même temps, ils ne commencent pas à parler en même temps. Il n’apprendront pas, non plus, les choses suivantes, en même temps :

  • les couleursfullsizerender-3-150x150
  • les formes géométriques     
  • la lecture
  • les additions
  • etc.

Repérer les périodes sensibles

Il existe donc des périodes sensibles de couleurs, de formes, de lectures, etc. Comment faire pour repérer ces périodes sensibles ? C’est très simple. Vous avez remarqué que votre enfant tente de  marcher ? Il essaye, à plusieurs reprises, de se lever ? -> C’est sa période sensible de marche. C’est-à-dire qu’à ce moment là, toute son énergie est focalisée sur une seule chose : tenter d’apprendre à marcher.

Alors OBSERVEZ :

  • Votre enfant parle constamment de chiffres et ne voit que ça  ? Des chiffres partout ?
  • Votre enfant parle constamment de lettres  et ne voit que ça ? Il est dans sa période sensible de lecture.
  • Votre enfant se met à compter ses bonbons et dire : « J’en avais 3 et il m’en reste 2 parce que j’en ai mangé 1. » (Mmmm… ça cogite la dedans^^) C’est qu’il est dans sa période sensible de la soustraction.
  • etc

Que devez-vous faire ?

Vous devez l’accompagner et lui proposer des supports et activités adaptés. Aussi, prenez tout simplement le temps de répondre à ses questions ! Surtout, SAISISSEZ cette période pendant qu’elle est brûlante ! Il assimilera avec grande facilité puisqu’il est DEMANDEUR.

Vous êtes enseignante ou bien, vous animez des cours IEF à plusieurs enfants ? Lorsque vous déciderez d’enseigner les couleurs, les chiffres ou la lecture à un ensemble d’enfants, ne vous étonnez pas si certains sont rêveurs et d’autres plus impliqués. C’est tout simplement parce qu’à ce moment, certains sont dans leur période sensible pour apprendre les couleurs. Ils manifestent donc plus d’intérêt que les autres. L’apprentissage doit être personnalisé.

Et si je vous proposais d’enfiler vos baskets et d’aller courir 2 km maintenant, là, tout de suite ? Très certainement vous me répondrez : « Je n’ai pas envie. »
-> Personne n’aime faire ce qu’il ne veut pas faire ^^

 

Сommentaires (3)

  1. Written by Ummu Assya

    Salam alayki oukhti,

    Baarak Allahou fiki pour cet article fort intéressant! ))
    Allahuma barek!

    1. Written by aziza

      wafiki 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *