la phonétique arabe

Je fais une rapide définition de la phonétique arabe c’est quand on écrit le son arabe mais en français

Par exemple j’écris « djamaloune » tu as lu en arabe mais en lettre français

Pour moi c’est un outil comme un autre

C’est aussi une béquille

Et comme pour tout outils ou béquille ça doit aider à débloquer et être là de manière provisoir

On doit un moment donné saisir le bon moment de faire la transition

Chacun son expérience, et mon expérience a été que selon mes particularités et mes difficultés, la phonétique m’a carrément aidé! Même propulsé à saisir certaines choses certains sons dont je n’arrivais pas à intégrer précisément le son ou les retenir

Du coup j’me suis pas mal aidé de ça aussi dans le cadre des invocations que je souhaitais tellement apprendre en arabe mais je ne savais pas encore très bien lire l’arabe de manière autonome

Mais j’ai su un moment donné m’en détacher, je continue parfois en passant le salam par message

L’idée je pense est de saisir quand cet outil est nécessaire car je ne peux pas nier que moi ça m’a considérablement aidé

Et ne pas spécifiquement blâmer un outil car l’outil en soi est neutre

C’est la manière dont on l’utilise

Un peu comme un scalpel qui tue ou sauve des vies

On incrimine pas un scalpel on va chercher à savoir comment il a été utilisé

Bien évidemment on voudra un maximum autonomiser l’élève et commencer par un apprentissage général de la langue arabe, et progressivement au cas par cas examiner quel outil nous pouvons l’aider lorsqu’il rencontre des blocages

Voilà, c’était mon avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *