Les causes de votre réussite ou échec scolaire

 

 

NON, vous n’êtes pas nul !

Remontez votre estime avec la lecture de cette article in cha ALLAH

– « De toute façon moi les maths j’ai jamais rien compris. »

– « J’ai toujours eu du mal à m’exprimer, je suis très timide, on m’a toujours dit à l’école que j’étais rêveur. »

Ce genre de phrases vous dit quelque chose ?

Place maintenant à la compréhension de la notion d’intelligence. Qu’est-ce que l’intelligence ? Elle a été définie, pendant de nombreuses années, à l’aide de tests du Quotient Intellectuel (QI) qui nous plaçaient dans deux catégories : les « très intelligents » et les « pas intelligents ».

Et si l’intelligence n’était pas qu’UNE mais qu’il existait plusieurs formes d’intelligence ? Personnellement, j’en suis convaincue. Il n’y a qu’à nous observer et observer nos proches pour s’en rendre compte. N’avons-nous pas tous une prédisposition dans un domaine ? La réputation d’être très bonne cuisinière/ pâtissière, un esprit très aiguisé en logique, des facilités en bricolage ou même la main verte en jardinage par exemple ?

Cela prouve donc qu’il y a bien DES intelligenceS.

Dans les bulletins scolaires, des enseignants ignorants vont vous noter ce type de remarques : « Enfant perturbateur, bavardages, ne participe pas, rêveur »… Hmmm et ci cela cachait des compétences insoupçonnées ?

On classifie, à tort, les personnes intelligentes ou non selon les métiers exercés.

  • intelligents : chercheurs en physique, ingénieurs, programmateurs, profs de maths…
  • non-intelligents : boulangers, paysagistes, mécaniciens, mamans au foyer…

Nous n’avons pas tous les mêmes aptitudes, les mêmes canaux de réflexion. Alors, pour mieux se connaître et casser définitivement ces préjugés : zoom sur les intelligences multiples selon GARDNER.

Il y en a 8 différentes :

  • Verbale-linguistique : Elle se caractérise par une aisance en expression orale et écrite. Vous avez beaucoup de vocabulaire, vous aimez lire, « dévorer » les livres, écrire des poèmes et jouer au Scrabble. Ce genre d’activités ne vous ennuie pas, vous y prenez plaisir. Vous êtes un orateur. Type de métiers correspondants : prof de lettres, de philo, écrivain, rédacteur de magazines, conférencier, etc.

 

  • Logico-mathématique : Vous êtes ordonné, organisé, stratégique et méthodologique dans vos actes quotidiens (courses, ménage, travail). Vous visualisez très bien la distance Paris-Lille en nombre de kilomètres. Si je vous dis : « Il me faut 300 ml de lait », pour vous c’est évident : la quantité vous apparaît très facilement sans forcément avoir de verre doseur. Bref, vous aimez les chiffres. Lors d’une problématique, vous voyez de suite la résolution et vous vous dîtes : « Alors si c’est comme ça, il faut faire ceci et ça changera en fonction de cela etc. » Vous n’aimez pas trop lire mais vos livres préférés sont des romans policiers : logique, déduction, éléments d’enquête, indices. Type de métiers correspondants : chercheur, scientifique, médecin, informaticien, sociologue (oui, oui, en sociologie on fait appel à la logique : récolte d’information, d’âges, de mesures, déduction de conclusions, de lois, de tendances).

 

  • Visuo-spatiale :
    • Visuelle : vous avez une capacité à vous représenter visuellement les réalités physiques ou mentales. Si je vous parle de l’Afrique : sa forme vous apparaît de suite en tête. Si je vous parle des montagnes, de l’eau, de la politique, de l’économie : vous avez des images qui vous apparaissent. Pour vous, tous les mots sont des images claires.
    • Spatiale : vous avez une vue 3D sur les objets, vous vous situez facilement dans une ville. La mise en scène d’un produit de vente, la photographie de ce produit, l’éclairage : vous maîtrisez. Poser et ordonner une assiette gastronomique est un jeu pour vous. Type de métiers correspondants : gastronome, dessinateur, graphiste, illustrateur.

 

  • Kinesthésique-corporelle : Le contact, le toucher ou l’ensemble de votre corps : vous en avez une maîtrise parfaite et vous usez de cette intelligence pour apprendre, comprendre et travailler. Vous ne supportez pas d’être assis pendant longtemps et ça se ressent. Vous gesticulez, vous agitez vos pieds, vos mains. Vous demandez sans cesse de sortir de classe « Sivouplait m’dame j’peux aller aux toilettes ? Sivouplait m’dame j’peux aller à l’infirmerie ? » Être assis sur une chaise de longs moments est une souffrance pour vous. Vous aimez marcher longtemps, faire des randonnées, vous préférez la marche et le vélo aux transports en commun. Vous réfléchissez mieux en mouvement. Type de métiers correspondants : sportif, alpiniste, secouriste, chirurgien, couturier, arts martiaux, artisan.

 

  • Musicale-rythmique : Vous avez une grande perception des timbres sonores, une sensibilité aux accents (marseillais, québécois etc.) et vous les imitez facilement. Travailler dans le silence ? Impossible, vous êtes constamment entrain de chantonner, tapoter des mains, taper du pied avec rythme. Type de métiers correspondants : orateur, récitateur de coran, prof de Tajwid.

 

  • Inter-personnelle : Vous aimez être entouré de personnes, vous êtes très sociable. Vous allez facilement vers les autres, vous aimez tisser des liens et aider les gens en difficulté. Vous apprenez mieux et vous êtes plus productif en groupe. Vous avez une capacité à analyser les personnes ou à prendre la température émotionnelle de chaque personne. Désamorcer un conflit, prendre en compte les avis de chaque partie et en faire une juste analyse : vous maîtrisez. Vos bulletins scolaires ressemblent à ceci : « Trop de bavardages, perturbe le cours »… c’est la preuve que vous aimez les gens ! Type de métiers correspondants : psychologue, imam, assistant social, intervenant, conférencier, avocat, juge.

 

  • Intra-personnelle : Au contraire, vous aimez être seul. Vous vous posez constamment des questions, vous savez faire un bilan personnel. Vous avez une bonne connaissance de vous même, de vos émotions, de vos ressentis. Le retour à vous-même vous aide à avancer, à trouver des solutions adaptées. Seul, vous êtes plus productif ; le travail en groupe, vous n’aimez pas ça ! Le groupe, vous l’aimez à d’autres moments, mais pas pour travailler. Ce que l’on prend souvent pour de la timidité ou de la rêvasserie n’en est peut-être pas vraiment : vos yeux sont en l’air mais vous songez, vous réfléchissez.

 

  • Naturaliste : Vous aimez la nature, vous balader en forêt, aller au zoo, être dehors, en montagne, à la mer, explorer les grottes, sentir l’air. L’odeur de la nature vous procure du plaisir et vous amène à la réflexion. Vous ramassez des objets, des insectes, vous les classifiez et les documentaires vous passionnent. Vous êtes fascinés par la faune et la flore. Gardner place aussi dans cette catégorie, les personnes qui classifient toute chose : livres, encyclopédies et autre. Vous maîtrisez la classification. Type de métiers correspondants : agriculteur, apiculteur, volcanologue, écologiste. 

Vous vous êtes sûrement reconnus dans une ou plusieurs de ces intelligences. Vous avez sûrement une ou plusieurs dominantes. Tout le monde possède ces types d’intelligence, mais chacun à un degré différent. Ceci explique le fait que nous ne choisissions pas tous les mêmes métiers et heureusement, car « Il faut de tout pour faire un monde » ! La réussite et l’intelligence ne sont donc pas synonymes de « FILIÈRE SCIENTIFIQUE » !

Le système scolaire actuel vous propose la réussite, seulement si vous avez ces deux types d’intelligence : verbale/linguistique et logico-mathématique. Eh oui ! Si vous avez 16 en sport, ça ne vous sauvera pas la vie. Les coefficients sont donc injustes. Ceux qui réussissent et pulvérisent tous les records de notes dans certains domaines sont privilégiés par ce système. En effet, il ne prend pas en compte les autres formes d’intelligence contrairement aux écoles qui offrent des pédagogies alternatives. Les coefficients sont un moyen de comprendre quelles matières sont considérées comme plus ou moins importantes pour l’école. 

A l’école classique si :

  • tu sais lire, écrire, faire des exposés, faire des calculs -> tu es un bon élève.
  • tu sais désamorcer un conflit, tu es sociable, habile de tes mains ou naturaliste -> le système scolaire n’en a rien à faire. En général, ces personnes se sentent mal et ont une baisse de confiance.

A cause de cela, les gens ont plus de respect pour des personnes qui ont fait des études. Heureusement, les personnes se réforment et la perception tend à changer. 

Que pouvons nous faire pour nos enfants ?

 

 

fullsizerender-300x153

Nous pouvons les observer. Pour ce qui est de la déduction de leur type d’intelligence, autrement dit, de leur dominante : elle se fera avec le temps. Ce n’est pas parce que l’on a certaines dominantes qu’il faut délaisser le reste. Au contraire, il est bon de travailler tous les types d’intelligence car nous les possédons toutes et nous en faisons usage quelque fois, même si pour certaines, elles ne sont pas très développées.

 

 

  • Si votre enfant déteste la lecture et qu’il est plutôt logico-mathématique : proposez-lui des textes ou lectures d’enquêtes avec indices et dénouements si vous souhaitez qu’il s’exerce au verbale/linguistique.
  • Si votre enfant n’aime pas le travail en groupe : proposez-lui, de temps en temps, des activités manuelles en groupe.
  • Si votre enfant n’assimile pas du tout son cours d’Histoire de manière magistrale : proposez-lui le même cours en version documentaire. Il est peut-être visuel.

A vous d’essayer de combiner ce qu’il aime avec ce qu’il aime moins pour qu’il puisse développer un minimum les autres intelligences.

Il est grandement utile de vous  connaître pour ne pas imposer, à vos élèves ou à vos enfants, des activités qui tourneraient autour de VOTRE  propre type d’intelligence. Dans ce cas, ne vous étonnez pas si votre enfant ne veut pas faire l’activité proposée, et ce, même si vous êtes sûre qu’elle est géniale ! Pour vous peut-être oui… mais seulement pour vous. Par exemple, un professeur doté d’une intelligence verbale-linguistique vous proposera, sans doute, de recopier le résumé d’un cours sur 3 pages. Ce même professeur, s’il tient compte de l’intelligence visuelle, proposera à l’enfant de résumer son cours sous forme de mind mapping (carte mentale ou heuristique) ou lapbook.

Chez vous, munissez-vous donc de matériel varié : des jeux de logique, des livres, des gommettes, des ciseaux, de la pâte en tout genre. Préparez également des activités diverses : du sport (motricité, cours de tajwid) et vous verrez, au fil du temps, le domaine dans lequel votre enfant est le plus à l’aise.

  • Si, par exemple, le sport n’est pas votre tasse de thé : déléguez les cours de sport aux sportifs
  • Si les activités manuelles ne sont pas votre passe-temps favoris : demandez à votre entourage ou renseignez-vous pour participer à des ateliers d’activités manuelles
  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’enseignement du Coran : déléguez aux personnes dotées de l’intelligence « musicale/rythmique »

L’union fait la force 🙂

Un récapitulatif, en vidéo, pour mieux comprendre si vous êtes visuel/auditif 😉

 

synthèse formation instruction en famille ADP

Сommentaire

  1. Written by Oum Aymen

    Merci Aziza pour ce sujet des plus intéressant, l’analyse est poussée et révèle bien les failles de notre système éducatif et l’intérêt des pédagogies alternatives pour nos enfants et nous mêmes ! L’individu est complexe, il ne faut pas sous-estimer son intelligence et savoir capitaliser sur ses compétences. Je suivrai de près tes prochaines publications!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *