Avertissement: Sournoise babysitter qui tue le cerveau ton enfant à petit feu

Plus besoin d’exercer des talents de mentalisme, la dose d’hypnose on l’a pratique tous les jours et sans efforts

Un des buts de ce blog est d’apprendre à connaitre l’enfant, son développement, ses ressentis, ses phases de développement et ainsi, pouvoir mieux l’accompagner dans son apprentissage, son quotidien et son développement intellectuel.

Et nous l’avons toutes, cette babysitter chez nous, sur nous et en toutes circonstances.

D’ailleurs elle s’habille de 3 façons: smartphone, tablette et ordinateur.

Elle s’occupe très bien des tout-petits (moins de 3 ans) dans les transports en communs, les salles d’attente et agit comme une tétine dans des moments où le parent veut discuter tranquillement. Elle s’emporte partout, même dans des endroits inattendus, comme les parcs pour enfants.

Oui oui les parcs, où l’enfant est censé descendre de la poussette pour marcher, courir, jouer, sentir, toucher l’herbe, les feuilles etc.

Elle s’occupe très bien également des + de 3 ans. Même pendant les gouters organisés par des mamans, on voit souvent des enfants isolés des autres car ultra captivé par cette « nounou d’enfer »

 

« mais il y a les jeux éducatifs » me direz-vous.

Oui, et très bien conçus, ils peuvent jouer un rôle éducatif si les temps sont intelligemment délimités.

Je suis moi-même victime de cette babysitter, mais si j’écris cet article aujourd’hui, c’est que j’ai réussi à m’en défaire.

A partir de quand? Lorsque, malheureusement, j’ai vu (non non pas les articles exclamant les dangers, non parce que ces articles préventifs agissent sur nous comme les paroles sur les enfants quand on leurs dit « fais attention », on préfère faire quand même puis on apprend de nos erreurs, par les conséquences…).

Je disais donc que j’ai réussi à m’en défaire lorsque j’ai vu les premiers signes de dangers.

J’aime observer les enfants, et un jour, j’étais chez une amie. Sa fille de 3 ans était scotchée depuis plus d’une heure sur une tablette. Et soudain, le drame. PLUS DE BATTERIE. La réaction de l’enfant ?

Avant le fameux LOW BATTRY, elle était hypnotisée: Tu veux boire? aucune réponse, Tu veux manger? aucune réponse. Tu veux aller aux toilettes? Aucune réponse.

Après le fameux LOW BATTRY: …. mamannnnnnnnnnnnnnnn ahhhhhhhhhhhhhh (cris) mamannnnn j’ai maaaaaaal au vennnnnnntre aaaaaaaaaah (cris) et d’un coup. Elle s’est fait sur elle en continuant jai faiiiiiimmmmmmm j’ai soiiiiiff ,

{Non ce n’est pas un caprice, d’ailleurs , petit aparté, les caprices n’existent pas. On sait que la réaction démesuré d’un enfant est lié à un choc émotionnelle provoqué, et que vu son immaturité avant l’âge de 6 ans il peut s’écrouler par terre en hurlant, pour un biscuit, car il ne sait pas encore maitriser correctement ses émotions. Avant 6 ans donc, ses réactions peuvent être démesurées et plus communément caractérisé à tord de « caprices »}

Suite de l’histoire, (oui parce que je suis une femme, et quand je commence une conversation, je bifurque très souvent sur d’autres sujets, je me ressaisis.. ^^)
C’est comme si que ses organes s’étaient littéralement réveillés. Effrayant, stupéfiant.

Suite à cela je me suis renseignée. Mais je crois que je n’ai même pas à vous déballer les recherches scientifiques. ça se voit, c’est dangereux! Le cerveau de l’enfant est immature, et ses yeux aussi ! Cela lui provoque un ralentissement de ses capacités motrices et abîme sa vue, en passant par les troubles du comportement, du sommeil et bien d’autres encore.

De plus c’est addictif, autant pour les enfants, que pour les parents (eh oui on a une bonne dose de tranquillité, et quand on es parent, la tranquillité s’apparente ainsi, comme une drogue dure). C’est malheureux, mais c’est vrai.

Alors quand je lis certains commentaires de jeunes mamans qui cherchent des dessins animés, des jeux pour leurs enfants de 18 mois. Pour les « divertir » J’AI PEUR, pour ces enfants. J’AI MAL AU COEUR pour ces enfants.

Mais alors comment faire pour les occuper ?

Je te fais une proposition, à toi maman qui me lis, si tu te retrouves dans cette situation: Essaie, juste essaie. ça prendra certainement 1 mois pour s’en défaire, à raison de s’y tenir de manière régulière. Mais ça profitera grandement à ton enfant. Les grands intellectuels n’ont pas passer leurs temps devant les tablettes…

L’enfant est bien plus heureux en utilisant tout son corps, ses sens , en expérimentant, des jeux d’eau dans la salle de bain (oui ça fait faire du ménage) mais ça le rend heureux et intelligent, car il teste les lois physique en versant, en éclaboussant, en faisant des bulles. Et lorsqu’il sort en toutes saisons, il observe ainsi les changements de saisons, il ressent, il touche les feuilles, ces feuilles font du bruit, il conclut des choses , il apprend . Il se tonifie en courant, il travail son équilibre, sa motricité etc.

Les enfants ont besoin de bouger et s’amuser afin que leur croissance se déroule normalement et qu’ils soient en bonne santé.

Vous pouvez vous renseigner sur les temps « raisonnables » mais en moyenne pas plus de 15 minutes par jour, et hors de porté des moins de 3 ans !

Cultivez la lecture, et si l’enfant ne sait pas lire, cultivez le plaisir de tourner les pages d’un livre comme les Ushuaia Nature. Je connais des enfants qui les dévorent, sans compter les heures au même titre que les tablettes !

Les enfants prennent les habitudes qu’on leurs donnent 😉

Myriam nous expose dans cette vidéo de 4 minutes des solutions très pertinentes.

Pourquoi est-il si important de connaitre son enfant ?

En faite, des sites et des blogs sur les activités à proposer , on les compte par milliers . D’ailleurs, un incontournable en terme d’idées c’est Pinterest si tu ne connaissais pas ! Des idées du Monde entier.

Ce n’est donc pas les idées qui manquent.

Le problème est ailleurs, c’est qu’on ne sait pas bien définir à quel âge proposer ces activités. Parfois on y a mis tant de motivation à tout préparer, et c’est là que l’enfant nous dit: « j’ai pas envie »

Frustrant non?

Connaitre son enfant, ça s’apprend. Alors si tu n’as pas encore lu le guide « Apprendre à enseigner à l’école ou à la maison » le voici ICI. Il va t’apporter quelques clés de compréhension, et des pistes de réflexion. Ce guide n’est pas conçu uniquement pour les enseignantes mais également pour toi, maman. Oui parce que l’enfant aime jouer et en jouant il apprend, et apprendre n’est pas synonyme « d’être à l’école ». Non l’enfant aime apprendre tout le temps et sans s’en rendre compte. Même quand il fait de la peinture il apprend, il observe la texture, les nuances de couleurs. L’idée avec ce guide, c’est que tu puisses porter un autre regard sur l’enfant, et les jouets, jeux ou activités.

Un enfant qu’on connait, on peut lui proposer une activité adapté, qui l’occupera et fera de lui un enfant « calme » car concentré. Et quand est-ce que nous sommes concentré ? Lorsque quelque chose nous plait !

Et comment savoir qu’une activité correspondra aux envies et aux intérêts de l’enfant ? -> c’est par ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *