5 façons simples pour aider votre enfant à réussir dès la maternelle + BONUS 12 manières d’apprendre

La réussite scolaire, intellectuelle de ton enfant te ronges?

Tu te sens impuissante et démunie?

Comment faire pour l’aider?

Quand on est maman, on a en principe une motivation quotidienne: donner le meilleur à l’enfant. Nous souhaitons lui transmettre ce que nous savons, pour qu’à son tour il puisse devenir autonome physiquement et intellectuellement.

Quand on a nos enfants scolarisés toute la journée, on a pas vraiment la main sur ce qui se passe à l’école, et nous ne savons pas réellement comment l’enfant aborde les matières. On est très souvent confrontées à ces seules notes sur le cahier de texte « faire ceci, lire cela, recopier ceci, apprendre cela… »

Et Lorsque l’on décide de faire l’école à la maison, on souhaite très souvent reproduire ce qu’on a vécu à l’école « aujourd’hui on fait ceci, on fait cela… »

Bon, ceci étant dit, si vous me suivez depuis un moment, vous savez que je parle très très souvent des périodes sensibles de l’enfant. Car pour moi apprendre passe par l’envie! Et non l’obligation. Je suis une grande traumatisée des devoirs, alors franchement je les comprends totalement ces enfants… J’ai tout de même persévéré et suivie des études après le bac. Mais c’est très clairement en dehors de mes études que j’ai excellé dans divers domaines. Pourquoi? Parce que JE choisisais le domaine d’apprentissage, j’en avais l’ENVIE et j’y étais donc IMPLIQUEE et par conséquent EPANOUIE.

Lorsque l’on choisi de faire quelque chose, tous nos sens sont ouverts, tous les facteurs de la mémorisation, de la compréhension s’ouvrent et nous captons l’information comme une éponge. A l’inverse, si on vous oblige, vous vous braquez, vous ressentez une pression, vous allez surement effectuer les exercices, mais presque rien ne sera mémorisé.

Conditions vérifiées aussi et surtout chez l’enfant, alors je répète:

CHOISIR=ENVIE= IMPLIQUE = EPANOUIE

A l’école c’est encore très compliqué mais à la maison c’est possible! Vous pouvez changer la donne !

Mais comment faire ?

Je vais vous lister quelques pistes très concrètes, qui fonctionnent.

Ces choses, si vous les mettez en place, soyez certaines qu’elles feront la différence.

Développer le potentiel intellectuel de l’enfant peut être très facile au quotidien, alors les voici:

  • Le matin,  après s’être préparé, avoir pris un bon petit déjeuner, commencer votre journée par une écoute active des sentiments de CHACUN en donnant la parole à chacun et à vous même aussi. Je commence très souvent par « Alors aujourd’hui comment ça va? Comment te sens-tu ? » Je prends le temps d’écouter et aussi de m’exprimer sur mes ressentis également.

A quoi ça sert? A libérer les tensions, se sentir écouter et compris, permet d’aborder la journée de manière zen, sans tension et donc pré disposé à l’apprentissage. Si un enfant est stressé, sous tension de la veille, ou tout autres éléments perturbateurs, ses facteurs de mémorisation et de compréhension resterons fermés, car il sera focalisé sur ses émotions qui lui nuisent. 

  • Un gros câlin attentioné pendant minimum 7 secondes! Isabelle Filliozat, grande experte des émotions suggère un calin de 7 secondes minimum, c’est le temps au corps de libérer une hormone qui s’appel l’ocytocine, et qui permet d’apaiser. Notamment lorsqu’un enfant pleure, il n’a pas besoin qu’on lui pose Mille questions à ce moment même, il a besoin qu’on accueil ses pleurs. Comment? Par un câlin, puis une écoute active. L’amour, est le moteur des apprentissages. Plus on se sent aimé , plus on est apte à mémoriser. Essayez juste d’imaginer ces deux situations:

Première situation: vous n’avez eu aucun échange, ou des échanges froids, des « range tes affaires, aller dépêche toi, on va être en retard », ou pire encore, on vous « jète » à l’école.

Deuxième situation: On vous a écouté, on vous a compris, vous avez échangé des mots apaisants, un gros câlin, on vous dépose à l’école

Dans quelle situation pensez-vous avoir vos pleines capacités pour apprendre? La 2ème, on es d’accord?

  • Répondre au maximum à toutes les questions de l’enfant. Un enfant par définition, ça pose des questions TOUUUUT LE TEMPS, les mamans me comprendrons ^^Mais vraiment tout le temps. C’est la nature humaine que de se poser des questions! C’est une des manières d’apprendre ( voir BONUS plus bas). Alors sachez que l’ENVIE irresistible de l’enfant de poser des questions est un facteur clé de son développement intellectuel. Revenez un peu plus haut pour revoir les conditions de l’épanouissement intellectuel. Il CHOISIT sa question car il a ENVIE de savoir, alors s’il vous plait prenez le temps de répondre à chacune de ses question, vous serez étonnées de voir que cette réponse ne sortira JAMAIS de sa mémoire! Pourquoi? Parce que ces questions viennent directement de sa propre envie, intrinsèque, de savoir. Et aucune question n’est « bête ». Rappelez-vous que tout le monde est en apprentissage à des niveaux et des rythmes différents les uns des autres.

Note: si vous ne connaissez pas la réponse, dites lui simplement : »c’est très intéressant, je ne connais pas la réponse mais je me renseigne et je reviens vers toi au plus vite ». L’enfant constate alors, que personne ne sait tout, et que parfois pour connaitre quelque chose il faut chercher, patienter.

  • Posez leurs des questions. Si l’enfant pose une question, essayer cette astuce de lui reposer une question en retour. Par exemple:  » maman, pourquoi tu as mis une écharpe aujourd’hui?; vous:  » à ton avis pourquoi est-ce que j’ai mis une écharpe? » Ainsi vous lui renvoyez  à lui, le processus d’analyse et de compréhension de ce qu’il constate. -> Maman a mis une écharpe, -> on met une écharpe en principe parce qu’il fait froid dehors, hier il ne faisait pas froid, aujourd’hui la météo a changé.. etc; Aussi, posez leurs tous types de questions, les jeux quizz sont excellent pour le développement du raisonnement, de l’analyse; et enfin orientez-les avec des questions, par exemple si un enfant vous dit « j’ai soif! », ne courez surtout pas lui apporter un verre à boire! En faisant ainsi, vous risquez à la longue de casser son algorythme cognitif! N’aidez pas un enfant qui se sent capable de faire seul. Assia de Les Super Oummiz nous résume très bien. Le laisser Faire seul lui apprends :
    – à résoudre un problème seul et donc son intellect
    – à développer son autonomie
    – à développer son estime de soi et sa confiance en lui
    – l’aide a maîtriser son environnement
    – développe sa motricité fine
    – développe la précision de ses gestes
    Le laisser faire seul prendra sûrement du temps au début. Mais très vite , il sera autonome et vous gagnerez beaucoup plus de temps.
    Un enfant à qui l’on pose des questions, c’est un enfant qui observe, émet des hypothèses, fais émerger des conséquences et choisi des solutions. Cette aller-retour cognitif donc lui permettra de développer une grande aptitude en autonomie intellectuel. Donc dites-lui plutôt: « tu as soif hmm.. comment faire pour se servir? où trouves t-on de l’eau? où verse t-on de l’eau? A l’école on ne peut bizarrement pas poser trop de questions, ça dérange…paradoxe… donnez leurs cette chance à la maison.

 

  • Sortir un maximum en tout temps au contact de la nature car à l’école on reste le plus souvent « à l’intérieur des murs » plutôt pour apprendre de la théorie, et… la pratique, l’expérimentation, c’est très rare. On a pas trop le droit de bouger non plus… paradoxe.. Bon focalisons nous sur ce qui est possible. Pourquoi sortir au grand air un maximum? ça permet à l’enfant d’apprendre par les sensations: la vue, l’ouie, le toucher, l’odorat. Et apprendre par les sens, c’est ancrer durablement l’apprentissage. De plus cela lui permettra un regard observateur. Et un oeil qui observe, qui médite, c’est un cerveau qui réfléchit et qui se pose des questions. ça lui permettra de faire la passerelle entre les théories apprises à l’école et ses propres observations dehors.

Je vous offre un petit BONUS qui sera un véritable complément de ces solution, c’est CADEAU:

12 manières d’apprendre

On a souvent tendance à penser qu’apprendre est synonyme d’école. Or l’école d’aujourd’hui n’offre pas toutes les possibilités de développer son potentiel intellectuel. Voici une liste des différentes manières d’apprendre, que vous pourrez exploiter aux moments les plus opportuns.

  1. on apprend en posant des questions
  2. on apprend en discutant
  3. on apprend en cherchant
  4. on apprend en exécutant
  5. on apprend par la répétition
  6. on apprend en observant
  7. on apprend en imitant
  8. on apprend en jouant
  9. on apprend en s’imprégnant
  10. on apprend en lisant
  11. on apprend en écrivant
  12. on apprend en écoutant

Remarque: La meilleur manière d’apprendre est en étant actif, à vous de jongler entre ces différentes manières d’apprendre et je vous rassure, si vous restez à l’écoute de votre enfant, tout ces moyens sont mobilisés naturellement, car l’enfant lui ne suit rien d’autre que ses propres lois naturelles d’apprentissages 😉

Vous souhaitez aller plus loin et booster l’intellect de votre classe, vos enfants et vous même? Deux livres que je vous recommande vivement ci-dessous

Les lois naturelles de l’enfant, clique sur l’image pour avoir plus d’infos

Libérez votre cerveau, clique sur l’image pour avoir plus d’infos (jeu concours jusqu’au 14 décembre sur notre page facebook Madrassa  LMDE Centre de formation en ligne)

 

Сommentaires (3)

  1. Written by Fatiha

    Magnifique article qui rejoint exactement mon ressenti profond. Cela donne envie d’en apprendre d’avantage.

    Courage aux mamans qui veulent changer les choses et font leur maximum!

  2. Written by khad

    As salam aleykoum wa rahmatullah,

    Ma sha Allah super top ce sujet….. sa confirme mes idées al hamdou lillah
    que du + + +

    1. Written by aziza

      Alaykom salam wa rahmatulah, le plaisir est pour moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *